La Banque d’Angleterre met fin au langage « genré »

Les nouvelles règles imposées au personnel de la Bank of England, des guichetiers au directeur de la clientèle et des assurances viennent de sortir. La mise à jour, qui compte 337 pages, impose aux uns et aux autres d’adopter un langage neutre afin de faire disparaître toute mention « genrée », comme le très classique « chairman » (président de séance) ou le terme technique « grandfathering » qui désigne une clause de « droits acquis » à travers la notion du grand-père.

Les pronoms « genrés » – l’utilisation du mot « il » ou « elle » pour désigner une personne dans un document officiel de la banque – seront eux aussi bannis, Pour mieux promouvoir « l’égalité et la diversité ».

La banque elle-même porte depuis 1797 le sobriquet d’« Old Lady of Threadneedle Street » (la « Vieille Dame » de la rue où elle est implantée à Londres) du fait d’un dessin de presse qui avait à l’époque brocardé William Pitt le jeune contant fleurette à une vieille dame revêtue de billets d’un et de deux livres. Il va falloir, donc, trouver autre chose… « Le vieux trans de Threadneedle Street », peut-être ?

Source : Réinformation.tv

2017-12-15T12:11:35+00:00 15.12.2017|