Startseite Alt+0Navigation Alt+1Inhalt Alt+2Kontakt Alt+3Suche Alt+5
 

Mariage et famille

 
 
 

02.09.2014

„Love Life“ devient un cas pour le Tribunal administratif et l’Autorité de surveillance

Les opposants à la campagne de prévention contre le VIH, menée par l’Office fédérale de la santé publique (OFSP), ne désarment pas. Ils veulent saisir le Tribunal administratif fédéral et déposer une plainte auprès de l’Autorité de surveillance, à savoir le Département fédéral de l’intérieur. En effet, le 12 août, l’OFSP avait refusé la demande de 35 jeunes et enfants accompagnés par la fondation Futur CH visant à obtenir le retrait immédiat de Love Life. Et ce, pour un prétendu vice de forme. « Notre but est maintenant de forcer l’OFSP à prendre position sur le fonde de nos arguments », explique Dominik Lusser, porte-parole de Futur CH. « Les affiches ont disparu mais la campagne sur le Net continue. Nous voulons aussi une décision de justice car si personne ne proteste, qu’est-ce qui viendra dans les prochaines années ? »