Startseite Alt+0Navigation Alt+1Inhalt Alt+2Kontakt Alt+3Sitemap Alt+4Suche Alt+5
 

Islam

 
 
 

10.05.2016

Allemagne: 40.000 réfugiés chrétiens persécutés ou harcelés

Selon une nouvelle étude réalisée par l’organisme d’aide aux chrétiens persécutés Open Doors, de nombreux réfugiés chrétiens en Allemagne sont aujourd’hui l’objet d’une persécution massive de la part d’agents de sécurité musulmans des centres d’asile ou encore de migrants islamiques qui y sont hébergés. Le nombre de chrétiens ayant déjà subi persécutions ou harcèlement pourrait atteindre les 40.000, affirme une autre organisation, Action pour les chrétiens persécutés (AVC), en extrapolant à partir de faits documentés. Elles sont plusieurs à avoir averti ces derniers temps le gouvernement allemand des conditions difficiles où se trouvent les réfugiés du Proche-Orient.

Si les données précises manquent, une organisation en particulier apporte des précisions sur 231 cas de harcèlement de chrétiens dans des centres pour réfugiés. Ce n’est que « la pointe de l’iceberg », selon Open Doors qui appelle les autorités à prendre des mesures concrètes. La plupart des chrétiens en proie à ces persécutions larvées proviennent d’Irak, de Syrie et d’Afghanistan et sont des convertis de fraîche date. Nombre d’entre eux auraient même profité d’avoir quitté leur pays d’origine pour demander enfin le baptême alors que chez eux, l’apostasie peut être punie de mort et entraîne en tout cas un grave danger pour leur personne pour leurs biens. Mais voilà qu’ils retrouvent le même type de danger alors que le nombre de musulmans radicaux qui ont aussi gagné l’Europe va croissant.

L’étude concrète sur 231 cas révèle que la plupart des faits relèvent de l’insulte ou de la menace verbale : 96 personnes disent en avoir été victimes. Celles qui ont subi des violences physiques sont au nombre de 86 ; 73 attestent qu’elles ont subi des menaces de mort, soit personnellement, soit visant des membres de leur famille. Les trois quarts des ces personnes interrogées ont affirmé avoir été victimes de diverses sortes d’attaques. Si nombre des agresseurs était des migrants, supposément compagnons d’infortune, il est intéressant de noter l’importante proportion d’agents de sécurité des centres de réfugiés parmi ceux qui persécutent à divers titres les chrétiens : ces gardes supposés assurer l’ordre sont souvent recrutés parmi la population immigrée musulmane déjà sur place en Allemagne, sans d’ailleurs disposer de qualifications particulières. Ainsi, près de la moitié des personnes interrogées affirme que les faits de persécution leur étaient imputables ; à Berlin cette proportion atteint même les deux tiers.

Volker Baumann d’AVC – qui avance le chiffre de 40.000 chrétiens persécutés en raison de leur foi – fait partie des organismes qui lors d’une récente conférence de presse ont recommandé au gouvernement allemand de placer les chrétiens dans des foyers séparés, d’augmenter le nombre d’agents de sécurité non musulmans, et de se rapprocher des migrants chrétiens actuellement hébergés dans des centres à majorité musulmane qui peuvent omettre de rendre compte d’incidents de ce type, par peur de représailles.