Le rapport de l’islam envers les infidèles

On parle beaucoup de dialogue interreligieux. Mais nous avons l’impression que certains sujets concernant l’islam ne sont jamais abordés. Ces questions concernent les prescriptions coraniques et le rapport de l’islam envers les infidèles : chrétiens, juifs, athées … Parmi les nombreux versets du Coran qui nous interpellent, on ne citera que ces cinq exemples :

Sourate 98, Verset 6) : « Les mécréants parmi les chrétiens et les juifs qui ont reçu les Écritures …De toute la création, ce sont eux les pires des créatures. »

(S8, V 55) : « Les pires bêtes, auprès d’Allah, sont ceux qui ont été mécréants et qui restent mécréants … »

(S5, V51) : « Ô croyants ! Ne prenez pas pour alliés ou amis sincères les Juifs et les Chrétiens ; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. »

(S60, V1) : « Ô vous (musulmans) qui avez cru ! Ne prenez pas pour alliés (ou amis) Mon ennemi et le vôtre, LEUR OFFRANT L’AMITIÉ, alors qu’ils ont nié ce qui vous est parvenu de la vérité. »

(S60, V4) : … « Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors d’Allah. Nous vous renions. Entre vous et nous, l’inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu’à ce que vous croyiez en Allah, seul. » Dans le monde musulman, ces versets sont enseignés à des millions d’enfants qui apprennent l’intégralité du Coran. Or, nous aimerions beaucoup connaitre la position des autorités musulmanes par rapport à ces paroles. Sachant que l’islam considère le Coran comme la Parole éternelle de Dieu, seraient-elle prêtes – malgré tout – à se distancer clairement de ces versets ? C’est la seule condition pour un dialogue interreligieux digne de ce nom.

Auteur de ce commentaire : A. Abdelmajide

2017-07-03T09:31:13+00:00 03.07.2017|